L’autogestion au colloque « penser l’émancipation » – Bruxelles, 28-30 janvier 2016

Share

penser-lemancipation-Bruxelles-28-30-janvier-300x262Le troisième colloque « penser l’émancipation » se tiendra du 28 au 30 janvier à l’Université libre de Bruxelles. En voici le programme complet : http://www.cetri.be/IMG/pdf/programme-ple-web-fin.pdf

Lors de l’atelier « autogestion, coopérative et émancipation » du vendredi 29 janvier au matin Robi Morder présentera une contribution élaborée avec Bruno Della Sudda, Arthur Leduc et Patrick Silberstein. En voici le texte de synthèse, le document final devant être retravaillé et développé pour la publication des actes ultérieurement. Lire la suite

Coopératives contre capitalisme – Benoît Borrits à Mouans-Sartoux et Nice les 5-6 février

Share

9782849504789De Fralib à la SCOP TI, de Pilpa à la Fabrique du Sud, de Fontanille à Helio-Corbeil,

mais aussi en Grèce, en Espagne, en Argentine, en Italie,

des salarié.e.s, souvent dos au mur, s’organisent, se passent de patrons,

relancent la production et prennent leurs affaires en mains.

Lire la suite

Note sur le changement de la politique française par rapport à la Syrie

Share

Jean-Claude Mamet, Roland Mérieux, Francis Sitel

 Rôles de l’État français et des présidents.

            L’État français, représentant d’une puissance impérialiste,  joue un rôle permanent et direct dans la région du Moyen-Orient, estimant depuis les « mandats »  historiques disposer d’un droit de regard et d’intervention dans la complexité des régimes locaux et des alliances régionales. Au premier chef par rapport au Liban, donc aussi la Syrie… Mais aussi  au- delà, en fonction de ses intérêts économiques (ventes d’armes) et géostratégiques : intervention en Irak lors de la guerre avec l’Iran, politique par rapport à Israël et aux Palestiniens… Lire la suite

La Génération Bataclan contre les forces de la violence et de la mort – Déclaration de la Coopérative Ecologie Sociale

Share

10156175_1016945528365862_5406403988516479434_nNous publions cette déclaration de la coopérative Ecologie Sociale comme contribution au débat suite aux attentats du 13 novembre à Paris. C’est un regroupement militant, né au sein de la gauche d’EELV qui se définit de cette manière : « Ce nouvel espace militant se définit comme une coopérative politique transpartidaire qui défend la perspective d’une écologie de libération, en rupture avec le capitalisme vert. Mouvement d’idées et d’éducation populaire, agissant dans le mouvement social et sur le champ politique, la coopérative politique Ecologie sociale vise à organiser un débat stratégique sur les perspectives de l’écologie politique et sur ses alliances avec la gauche radicale et citoyenne. »
Sergio Coronado, un des 6 député-e-s qui a voté contre l’état d’urgence, en est un animateur et Ensemble ! a des contacts réguliers et étroits avec Ecologie Sociale notamment à travers l’organisation de débats avec la gauche d’EELV à Paris.
Lire la suite

Guerre – éditorial de Contretemps-Web

Share

Nous appartenons à une génération qui n’a pas connu la guerre.

Du moins nous ne l’avons pas faite, on ne nous a pas collé un uniforme sur le dos et une arme entre les mains. Pas même le temps d’un service militaire, bien souvent.

Alors nous avons forcément été sensibles, même malgré nous, au mythe de la fin de l’histoire – fin de la guerre froide, fin de la guerre tout court. Comme dans le Golfe en 1991, la guerre ne pouvait plus exister que comme une anomalie, le résultat toujours évitable des agissements d’un fou. Comme avec la chute du Mur en 1989 ou le Traité de Maastricht en 1992, l’histoire se faisait désormais dans l’union et la paix, nous disait-on. Lire la suite

Arrêter la course au précipice – André Tosel

Share

Nous remercions André Tosel de nous avoir amicalement transmis ce texte.

1. Comment ne pas être sidéré et inquiété par la précipitation de l’histoire de lamondialité qui entre dans une période où même les structures acquises de la civilisation vacillent et où s’éloigne la perspective des émancipations nécessaires ? Nous en sommes à une troisième étape dans ce qui pourrait être une course à un précipice sans retour. L’état de guerre civile que veut imposer en France et en Europe et qu’impose déjà au grand Moyen Orient la terreur pratiquée par les partisans de l’État islamique fait suite à une vague de réfugiés sans précédent se déversant au sein de l’Union Européenne pour fuir la guerre féroce qui oppose au Moyen Orient des États par l’affrontement interposé de groupes ethniques et religieux musulmans –sunnites vs chiites-, tous en lutte pour une hégémonie sous-impériale. Lire la suite

Nos vies valent plus que leur chemise – Clémentine Autain

Share

autanL’intensité de l’indignation médiatique et politique suscitée par les incidents à Air France contraste avec l’indifférence dans laquelle est laissée la violence sociale des suppressions d’emplois dont il était question. Lire la suite

Injustices climatiques – Julien Rivoire

Share

badge_vertA deux mois de la conférence climat, Contretemps-web a rencontré Julien Rivoire, responsable syndical à la FSU et un des animateurs de la coalition climat 21 qui coordonne les mobilisations en préparation. Il décrypte pour nous les enjeux de cet événement et les défis que pose la question du climat à la gauche et aux mouvements. Lire la suite

La seule « sortie de gauche » de l’euro, c’est l’expulsion ! – Thomas Coutrot

Share

nai-oxi_8f502ab151L’expérience de la confrontation du gouvernement Syriza aux institutions européennes, et la défaite du 13 juillet 2015, ont donné un tour beaucoup plus concret au débat stratégique qui traverse la gauche et les mouvements sociaux européens. Avec le tsunami financier qui a démarré en Chine et s’avance vers nous pour les mois à venir, ce débat ne pourra que gagner en acuité. Aujourd’hui se confrontent trois orientations principales1 . Lire la suite

La nation contre l’Europe, ou la tentation du grand contournement – Roger Martelli

Share

map-europeLa Grèce étranglée, l’UE en panne, le libéralisme à la manoeuvre et le mouvement social inerte : l’été a été merveilleux. Alors la tentation est grande de tout remettre à plat. Mais si le surplace est impossible, la fuite en avant est un leurre meurtrier.

Pour commencer, il ne sert à rien de découvrir la lune. L’Union européenne est dominée par le libéralisme, « ultra » ou « social » ? On le sait depuis longtemps. Elle n’est pas un espace démocratique, mais le terrain par excellence de la gouvernance ? Belle découverte. Lire la suite