Note sur le changement de la politique française par rapport à la Syrie

Share

Jean-Claude Mamet, Roland Mérieux, Francis Sitel

 Rôles de l’État français et des présidents.

            L’État français, représentant d’une puissance impérialiste,  joue un rôle permanent et direct dans la région du Moyen-Orient, estimant depuis les « mandats »  historiques disposer d’un droit de regard et d’intervention dans la complexité des régimes locaux et des alliances régionales. Au premier chef par rapport au Liban, donc aussi la Syrie… Mais aussi  au- delà, en fonction de ses intérêts économiques (ventes d’armes) et géostratégiques : intervention en Irak lors de la guerre avec l’Iran, politique par rapport à Israël et aux Palestiniens… Lire la suite

La Génération Bataclan contre les forces de la violence et de la mort – Déclaration de la Coopérative Ecologie Sociale

Share

10156175_1016945528365862_5406403988516479434_nNous publions cette déclaration de la coopérative Ecologie Sociale comme contribution au débat suite aux attentats du 13 novembre à Paris. C’est un regroupement militant, né au sein de la gauche d’EELV qui se définit de cette manière : « Ce nouvel espace militant se définit comme une coopérative politique transpartidaire qui défend la perspective d’une écologie de libération, en rupture avec le capitalisme vert. Mouvement d’idées et d’éducation populaire, agissant dans le mouvement social et sur le champ politique, la coopérative politique Ecologie sociale vise à organiser un débat stratégique sur les perspectives de l’écologie politique et sur ses alliances avec la gauche radicale et citoyenne. »
Sergio Coronado, un des 6 député-e-s qui a voté contre l’état d’urgence, en est un animateur et Ensemble ! a des contacts réguliers et étroits avec Ecologie Sociale notamment à travers l’organisation de débats avec la gauche d’EELV à Paris.
Lire la suite

Guerre – éditorial de Contretemps-Web

Share

Nous appartenons à une génération qui n’a pas connu la guerre.

Du moins nous ne l’avons pas faite, on ne nous a pas collé un uniforme sur le dos et une arme entre les mains. Pas même le temps d’un service militaire, bien souvent.

Alors nous avons forcément été sensibles, même malgré nous, au mythe de la fin de l’histoire – fin de la guerre froide, fin de la guerre tout court. Comme dans le Golfe en 1991, la guerre ne pouvait plus exister que comme une anomalie, le résultat toujours évitable des agissements d’un fou. Comme avec la chute du Mur en 1989 ou le Traité de Maastricht en 1992, l’histoire se faisait désormais dans l’union et la paix, nous disait-on. Lire la suite

Arrêter la course au précipice – André Tosel

Share

Nous remercions André Tosel de nous avoir amicalement transmis ce texte.

1. Comment ne pas être sidéré et inquiété par la précipitation de l’histoire de lamondialité qui entre dans une période où même les structures acquises de la civilisation vacillent et où s’éloigne la perspective des émancipations nécessaires ? Nous en sommes à une troisième étape dans ce qui pourrait être une course à un précipice sans retour. L’état de guerre civile que veut imposer en France et en Europe et qu’impose déjà au grand Moyen Orient la terreur pratiquée par les partisans de l’État islamique fait suite à une vague de réfugiés sans précédent se déversant au sein de l’Union Européenne pour fuir la guerre féroce qui oppose au Moyen Orient des États par l’affrontement interposé de groupes ethniques et religieux musulmans –sunnites vs chiites-, tous en lutte pour une hégémonie sous-impériale. Lire la suite

Se sortir de la guerre – Roger Martelli

Share

Comment échapper à la logique qui a conduit aux tueries d’hier soir à Paris, quand celles-ci l’alimentent, comment lui substituer un sursaut civique pour enrayer la spirale d’une guerre qui nous atteint aujourd’hui de plein fouet ?

Un pays abasourdi par un déchainement de violence inouïe… La sidération devant l’horreur d’un massacre inédit chez nous, depuis bien longtemps… Ce qui, depuis si longtemps et la plupart du temps dans l’indifférence, est le lot récurrent de nombreux pays d’Afrique et d’Asie envahit notre horizon. Ni Karachi, ni Bombay, ni Bagdad, ni Mogadiscio, ni Ankara, mais Paris. La France découvre que la guerre avec « zéro mort » n’existe pas. Le problème des guerres modernes est que l’on ne sait jamais trop bien quand elles s’arrêtent et que l’on ne sait pas vraiment s’il peut y avoir un vainqueur et un vaincu. Lire la suite

Communiqué d’Ensemble ! 06 – Ensemble exigeons un accueil digne pour tou-te-s les migrant-e-s et l’arrêt de la chasse aux réfugié-e-s !

Share

logo image à la unesamedi 17 octobre 2015

Une manifestation de protestation est organisée à la gare de Menton-Garavan, ce lundi 19 octobre à 14h 30 pour exiger du gouvernement français de trouver les moyens de répondre positivement à ces deux exigences. Lire la suite

Attentat d’Ankara, terreur d’Etat – Emre Öngün

Share

ankaraLes informations s’accumulent, s’entrechoquent. D’abord, les images affluent : l’explosion, les policiers chargeant les manifestants survivants, les ambulances bloquées par des cordons de policiers… Puis, vient le tour des témoignages racontant comment les policiers ont repoussés ceux qui fuient le lieu de l’explosion, comment de leur autobus des membres de l’équivalent des CRS insultent les manifestants cherchant à organiser la circulation pour que les ambulances puissent passer, comment des blessés meurent faute de soins donnés à temps. Lire la suite

La seule « sortie de gauche » de l’euro, c’est l’expulsion ! – Thomas Coutrot

Share

nai-oxi_8f502ab151L’expérience de la confrontation du gouvernement Syriza aux institutions européennes, et la défaite du 13 juillet 2015, ont donné un tour beaucoup plus concret au débat stratégique qui traverse la gauche et les mouvements sociaux européens. Avec le tsunami financier qui a démarré en Chine et s’avance vers nous pour les mois à venir, ce débat ne pourra que gagner en acuité. Aujourd’hui se confrontent trois orientations principales1 . Lire la suite

La nation contre l’Europe, ou la tentation du grand contournement – Roger Martelli

Share

map-europeLa Grèce étranglée, l’UE en panne, le libéralisme à la manoeuvre et le mouvement social inerte : l’été a été merveilleux. Alors la tentation est grande de tout remettre à plat. Mais si le surplace est impossible, la fuite en avant est un leurre meurtrier.

Pour commencer, il ne sert à rien de découvrir la lune. L’Union européenne est dominée par le libéralisme, « ultra » ou « social » ? On le sait depuis longtemps. Elle n’est pas un espace démocratique, mais le terrain par excellence de la gouvernance ? Belle découverte. Lire la suite

La bataille de Grèce, un épisode d’une guerre mondiale prolongée – Gus Massiah

Share

greece-610x250Les débats sur la crise grecque et sur la crise ouverte de l’Union Européenne ont suscité de très nombreux commentaires et de très nombreuses analyses. Ce débat va se prolonger d’autant que l’évolution, en Grèce et en Europe, est loin d’être achevée. Voici dix pistes de réflexions lapidaires sur le débat en cours. Lire la suite