Communiqué d’Ensemble ! – Avec les Grec-que-s, contre l’Europe austéritaire et anti-démocratique

Share

CLR_etoilesLa déclaration du sommet de la zone euro impose au peuple grec des mesures aggravant l’austérité qu’il subit et piétinant sa souveraineté nationale. Nous la jugeons proprement scandaleuse. C’est l’illustration du caractère autoritaire et brutal des institutions européennes et de leurs dirigeants. Nous dénonçons les méthodes iniques employées par ces derniers, notamment l’asphyxie financière d’un peuple grec déjà exsangue, afin d’arracher cet accord au gouvernement Tsipras.

Nous appelons par conséquent les députés du Front de gauche à ne pas voter ce texte. Nous soutenons les mobilisations sociales qui, en Grèce et en Europe, entrent en résistance face aux politiques néolibérales, à commencer par la gréve générale de 24 heure appelée demain mercredi 15 juillet par le syndicat des services publics ADEDY.

Nous ne nous laisserons pas prendre au jeu de dupes mené par François Hollande et le gouvernement français qui, sous couvert de « sauver » la Grèce en défendant son maintien au sein de la zone euro, ont activement participé à la mise sous tutelle de la Grèce et à l’imposition des politiques d’austérité d’inspiration néolibérale.

Ce nouveau déni à la souveraineté populaire, peu de temps après un référendum ayant confirmé la volonté des Grecs de refuser le régime austéritaire européen, montre la nécessité d’œuvrer à la construction d’une autre Europe, sociale et solidaire et démocratique.

Le 14 juillet 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *