Marion Maréchal (nous voilà) Le Pen, dégage ! Pas de fachos dans nos villages, dans nos villes et dans notre région !

Share

logo image à la uneLa nouvelle égérie du FN régionale a vu son entrée en campagne dans les Alpes Maritimes ternie par l’accueil que lui a réservé Gattières samedi après midi. Près de 200 manifestant-e-s avaient répondu présents à l’appel lancé par Jean Pierre Testi, maire honoraire, jeudi, dès la consternante nouvelle de sa venue connue.

C’est sous le regard lourd des manifestant-e-s et sous les hués, que la candidate du FHaine accompagnée de l’arriviste Bettati, du repris de justice Vardon et de quelques dizaines de supporters est montée au village, accueillie par une banderole où on lisait “Gattières ne vous souhaite pas la bienvenue”.
Sa visite dans le village de Torrin et Grassi, militants communistes, martyrs de la résistance exécutés par les Nazis à Nice, a suscité un vif émoi dans la population. La devise de Gattières, “Gattières bon accueil” illustre l’esprit d’ouverture, de tolérance et de solidarité du village encore vivace aujourd’hui. Il n’était pas question de laisser, celle qui prospère sur les peurs et diffuse la haine et l’exclusion, venir souiller nos ruelles sans réagir.
Les manifestant-e-s étaient plus nombreux/ses que les militant-e-s et sympathisant-e-s d’extrême droite venu-e-s de tout le département! En colère devant  l’affront  mais satisfaits par  la réussite de la mobilisation, ils/elles sont resté-e-s jusqu’au départ de  la caravane extrémiste.
Les Gattiérois-e-s et leurs ami-e-s des villages voisins ont montré que s’opposer au FHaine était possible. La banalisation  et l’ascension de ce parti ne sont pas inéluctables quand on parvient à lui répondre pied à pied, à montrer les périls qu’il nous fait courir et à proposer une projet politique qui redonne espoir en un monde plus juste.
Philippe Gandin, conseiller municipal de Gattières.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *