Mennel Ibtissem et le spectacle ordinaire de la meute raciste – Philippe Marlière

Share

La vox populi a rendu la justice, expéditive comme il se doit. La chanteuse Mennel Ibtissem, 22 ans, s’est auto-exclue de la compétition “The Voice France” après une campagne contre elle d’une violence et d’une haine stupéfiantes.

Certains ont exhumé des tweets complotistes (évidemment inacceptables) qu’elle avait rédigés à la suite des attentats de Nice et de Saint-Étienne-du-Rouvray. Dans l’un, elle doutait que Mohamed Lahouaiej Bouhlel, le chauffeur de la camionnette, soit l’auteur de l’attentat. Dans l’autre, elle accusait le gouvernement français d’être les “vrais terroristes”. Elle a déclaré regretter ces tweets et s’en est excusé. Rien n’y a fait. La vox populi a tonné contre des tweets que l’on doit condamner. Mais il faut aussi s’interroger sur la chronologie et les étapes du lynchage collectif d’une jeune française musulmane par la vox populi.

Avant d’exhumer ces tweets, la fachosphère était montée au créneau pour s’indigner de la présence à la télévision d’une jeune chanteuse qui portait un bandeau et qui chantait en arabe. Ce n’est que qu’après la découverte des tweets que la meute poursuivant Mennel a pu arguer que son eviction était justifée du fait de ses propos complotistes.

Une chose est de condamner ces tweets, une autre est de donner implicitement raison aux islamophobes et aux racistes qui se sont acharné.e.s sur la jeune chanteuse. Se taire dans ces conditions, c’est permettre aux ennemi.e.s de la liberté de poursuivre leurs manoeuvres d’intimidation et de haine en toute tranquillité.

Déroulons le fil des faits. Évidemment l’origine syrienne et l’apparence physique (le bandeau de Mennel) sont la cause première de cet acte de justice expéditive. Il faut dire que pour la fachosphère, Mennel l’a bien cherché. Mais que dire de la gauche qui est restée silencieuse, à l’exception de quelques voix isolées qui ont condamné le lynchage collectif sur les réseaux sociaux ?

On peut imaginer qu’avec une musulmane “bien intégrée” marchant dans les clous, les choses se seraient bien passées. Mennel aurait même pu dire publiquement qu’elle était musulmane et d’origine ouvrière, cela aurait réchauffé les coeurs à gauche et enthousiasmé les journalistes en quête de success story. Mais la chanteuse n’a pas marché dans les clous du “système” : elle a commis erreur impardonnable après erreur impardonnable, ce qui montre qu’elle “n’est pas bien intégrée”. CQFD !

– Elle a parlé de sa foi musulmane en public et a chanté dans l’emission “The Voice France” la tête recouverte d’un bandeau.
– Elle a eu l’affront de chanter un couplet de la chanson Halellujah de Leonard Cohen en arabe. Certains “experts” en langue arabe nous ont révélé que la chanteuse aurait chantonné une version islamiste de la chanson (il en existerait plusieurs…).
– Mais le pire, c’est que Mennel a nargué son monde : c’est une star des réseaux sociaux. Les clips postés sur sa page Facebook sont regardés par des milliers de personnes. C’est l’émission « The Voice France » qui, l’ayant remarquée, lui a demandé de participer à l’émission.
– Mennel chante divinement bien. Elle est très jolie, semble heureuse et épanouie. Voici donc une jeune femme qui porte un turban sur la tête et qui n’est ni soumise, ni contrainte par qui que ce soit. C’est suspect, vous ne trouvez pas ? Cela cache quelque chose de pas très catholique !
– Pour couronner le tout, elle a déclaré aimer la France qui est… son pays.

Trop, c’est trop ! On ne peut pas se moquer impunément du “système” et des bonnes gens ! La gauche “protectrice des libertés” est, une fois de plus, aux abonnés absents. Il faut lire la presse étrangère pour saisir l’intensité du tourbillon hystérique, haineux, quasi-fascisant qui s’est abattu sur Mennel ces derniers jours sur les réseaux sociaux.

Ce qui arrive à Mennel est tout sauf un “événement futile”: c’est un fait banal et grave. C’est sa banalité et l’indifférence quasi-générale qui l’entoure qui est grave.

Philippe Marlière

Communiqué d’Ensemble ! 06 – Contre la haine : Solidarité, accueil digne des réfugié-e-s et liberté de circulation !

Share

Depuis maintenant plusieurs mois, des groupuscules d’extrême droite racistes et violents mènent une campagne contre le sauvetage et l’accueil des réfugié-e-s qui traversent la Méditerranée. Vendredi 30 juin, cette campagne se poursuit à Nice : il s’agit de lever des fonds afin de financer des actions pour empêcher les ONG de sauver des vies et d’éviter les drames qui se multiplient en mer depuis maintenant trop d’années et qui ont coûtés la vie à plusieurs milliers de réfugié-e-s.

Ensemble ! 06 condamne ces actions qui sous couvert de « défendre l’Europe » sont un appel à la haine et au crime.

Nous savons ce que ces idées et actes racistes peuvent avoir comme conséquences et nous refusons que les crimes dont l’histoire est jalonnée se répètent indéfiniment.

Ensemble ! 06 refuse que l’extrême droite puisse, en toute impunité, mettre en œuvre ses « rêves » nauséabonds d’épuration ethnique qu’elle camoufle sous les termes de « grand remplacement » et de « remigration ».

Nous réaffirmons, contre la haine, notre solidarité avec les réfugié-e-s et les migrant-e-s.

Nous lutterons pour un accueil digne et nous serons au côté des citoyen-ne-s solidaires qui, dans la Roya comme à Calais, font ce que les pouvoirs publics se refusent à faire : accueillir dignement des femmes, des hommes et des enfants qui fuient la mort. Des citoyen-ne-s solidaires persécuté-e-s par les autorités alors qu’ils/elles pratiquent la plus élémentaire fraternité.

Aujourd’hui, les frontières tuent en Méditerranée comme dans toute l’Europe.

Face à la haine, ouvrons les !

Communiqué d’Ensemble ! 06 – La solidarité n’est pas un crime !

Share

POUR UN ACCUEIL DIGNE DES RÉFUGIÉ-E-S ET DES MIGRANT-E-S !

En région Paca on relègue, on incarcère, on trie, on chasse, on renvoie, au mépris de tout principe de solidarité et d’humanité, et en violant le droit international !

Seule la solidarité citoyenne tente d’alléger le triste sort de ces personnes. En PACA, des habitant-e-s se sont organisé-e-s, depuis de longs mois déjà, pour venir en aide aux réfugié-e-s qui fuient leurs pays, espérant trouver un nouvel havre de paix, par delà les frontières.


Ensemble ! 06 se félicite de cet engagement militant –voire risqué, face aux politiques de répression en vigueur- auquel il s’associe, en soutenant de toutes ses forces cette solidarité en actes .

Au conseil régional et dans toute la région le FN, la droite et leurs élues se prononce au contraire pour une région sans réfugiè-e-s ni migrant-e-s, alors même que des réseaux citoyen s’organisent et se démènent pour les aider.

Ces citoyens n’acceptent pas qu’on laisse dépérir sans rien tenter un-e autre, son semblable en humanité. Certain-e-s sont, aujourd’hui, poursuivi-e-s par un état qui criminalise leur solidarité, réduite pourtant à sa portion congrue. Ils risquent la prison et des amendes…

Ensemble ! 06 exige qu’ils/elles soient relaxé-e-s et que soit reconnu le caractère humanitaire de leurs actes !

Ensemble ! 06 soutient Cédric Herrou et Pierre-Alain Mannoni qui seront jugés mercredi 23 novembre au TGI de Nice à partir de 13h00 pour avoir fait preuve de la plus élémentaire solidarité.

Ensemble 06 ! n’est pas dupe ! L’objectif de ces mesures d’arrestation et d’assignation en justice est clair : détruire les réseaux de solidarité. Ne laissons pas faire !

Ensemble ! 06 réaffirme qu’une politique migratoire alternative est possible et nécessaire selon les principes de solidarité et de défense intransigeante des droits humains.

Que la liberté de circulation et d’installation, et l’accueil des réfugié-e-s et des migrant-e-s est le premier de ces principes y compris en région PACA.

Il est plus que temps d’en finir avec la politique absurde et criminelle de nos gouvernant-e-s !

La frontière tue ! Ouvrons-là !

Lundi 21 novembre 2016

Une autre parole en PACA : oui à l’accueil des migrant-e-s – communiqué d’Ensemble ! PACA

Share

Sans aucune pudeur, C. Estrosi et la droite ont rejoint les positions du FN en faisant voter par le Conseil régional le 3 novembre un texte proclamant que la région PACA est une terre sans migrant-e-s !

Nous constatons là une rhétorique qui renvoie aux plus mauvais souvenirs d’une idéologie proclamant l’Europe comme « libérée des juifs », des « juifs errants » que sont ces migrant-e-s. Nous assistons de la part des « estrosiens » et consorts à une montée vers les extrêmes, c’est-à-dire vers la catastrophe. Ce vote est porteur des nuages noirs que sont le repli sur soi, l’aveuglement sur l’état du monde, la haine des autres. Ce vote participe aussi de la construction et du renforcement des préjugés xénophobes et racistes dans une partie de la population.

C. Estrosi, c’est oui aux touristes, ces migrant-e-s saisonniers, mais c’est non aux migrant-e-s, ces touristes en transit vers des pays accueillants comme les pays du Nord de l’Europe.

C. Estrosi, c’est oui aux riches princes du golf qui arrivent en jets privés ou en bateaux de luxe mais c’est non aux personnes qui fuient les tortures et la mort.

C. Estrosi, c’est oui au fric mais c’est non à l’humanité.

Nous dénonçons ce vote inqualifiable, ce vote de la honte ! Comme de nombreux citoyens, de nombreuses citoyennes et leurs associations dans notre région, nous agissons pour un accueil digne des personnes fuyant le malheur à la recherche d’un havre de paix et de dignité, pour la liberté de circulation et d’installation telle qu’elle est garantie comme droit fondamental dans les textes internationaux, et en particulier les articles 13.1 et 14.1 de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme.

Nous appelons au renforcement de cet accueil et à la défense intransigeante des droits et des libertés.

Partout où c’est possible et en fonction des besoins, apportons notre aide matérielle et morale aux migrant-e-s.

Construisons des collectifs citoyens larges et unitaires rassemblant citoyens et citoyennes, associations, organisations syndicales et politiques pour faire entendre une parole antiraciste, solidaire et hospitalière

Non au malheur, oui à la vie !

La coordination régionale d’Ensemble ! PACA,

Château-Arnoux, le 7 novembre 2016

Un obscur désir de protéger la nation – Nacira Guénif

Share

L’effondrement de l’exécutif de gauche qui met en place un répertoire policier et sécuritaire puise ses racines dans un passé récent où la déchéance des citoyens de seconde zone est devenue la norme et dans un passé plus ancien qui hante le tandem Hollande-Valls.

           Se prévalant d’un état d’urgence en voie de constitutionnalisation, un gouvernement socialiste qui n’en est plus à un reniement près, vient d’infliger un nouveau camouflet aux citoyens de seconde zone qui ont pourtant contribué à son élection. Alors qu’ils demandaient depuis 30 ans le droit de vote des étrangers, pour affirmer la dignité de leurs parents, il leur est répondu par la gifle cinglante de la déchéance de nationalité. Lire la suite

Communiqué d’Ensemble ! – Contre la peur : la solidarité !

Share

CLR_etoilesAujourd’hui, nous sommes dans un moment de deuil.

Les attaques terroristes meurtrières qui ont eu lieu vendredi 13 novembre ont causé de très nombreuses victimes. Elles constituent une tragédie effroyable. Notre compassion et notre solidarité vont à toutes les personnes qui sont touchées par ce drame, aux familles des victimes et à tous leurs proches. Lire la suite

Communiqué d’Ensemble ! 06 – Ensemble exigeons un accueil digne pour tou-te-s les migrant-e-s et l’arrêt de la chasse aux réfugié-e-s !

Share

logo image à la unesamedi 17 octobre 2015

Une manifestation de protestation est organisée à la gare de Menton-Garavan, ce lundi 19 octobre à 14h 30 pour exiger du gouvernement français de trouver les moyens de répondre positivement à ces deux exigences. Lire la suite

Marion Maréchal (nous voilà) Le Pen, dégage ! Pas de fachos dans nos villages, dans nos villes et dans notre région !

Share

logo image à la uneLa nouvelle égérie du FN régionale a vu son entrée en campagne dans les Alpes Maritimes ternie par l’accueil que lui a réservé Gattières samedi après midi. Près de 200 manifestant-e-s avaient répondu présents à l’appel lancé par Jean Pierre Testi, maire honoraire, jeudi, dès la consternante nouvelle de sa venue connue. Lire la suite

Communiqué – Estrosi-Ciotti : en avril, leur haine se découvre de plusieurs fils

Share

Lundi 6 avril 2015, dans les colonnes de Nice-Matin, Christian Estrosi déclare s’opposer à toute nouvelle construction de mosquées en France au nom du « principe de précaution ». Il justifie son obsession islamophobe au nom d’un principe constitutionnel dont l’objectif est de prévenir des atteintes à l’environnement ou à la santé ! Dans la même interview, il compare incidemment la France à « une terre de conquête » pour l’islam donnant ainsi crédit à la thèse raciste et complotiste du « grand remplacement ». Lire la suite