La COP 21, sommet provisoire du mensonge, du business et du crime climatiques

Share

terre-_large-gradientLes premières mises en garde scientifiques sur le danger du réchauffement global remontent à plus de cinquante ans. Elles ont fini par être prises suffisamment au sérieux pour que les Nations Unies et l’Organisation Météorologique Mondiale créent, en 1988, le Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC). Lire la suite