Communiqué d’Ensemble ! 06 – 8 mars : droits des femmes

Share

logo image à la uneENSEMBLE!06 est partie prenante de la journée internationale de luttes pour les droits DES femmes du monde entier.

Le 8 mars 2016, à 19 heures, place Masséna à Nice, ENSEMBLE!06 se mobilisera aux côtés du Collectif Droits des Femmes 06 qui organise un rassemblement militant et festif, intitulé « bal de sorcières ».

Toutes et tous dénoncerons les inégalités multiples encore subies par les femmes que nos gouvernements semblent ignorer ou minimiser : salaires et retraites inférieures, précarité imposée, tâches domestiques et familiales non équilibrées, plafond de verre présent dans tous les domaines, violences toujours tolérées…
Avec le Collectif Droits des Femmes 06 , ENSEMBLE!06,  exige la mise en place d’une réelle politique d’égalité salariale, des mesures radicales pour mettre fin aux violences faites aux femmes, plus et mieux de services publics, la lutte contre le système prostitutionnel, la liberté , l’égalité des droits, la parité à tous les niveaux…

Le projet de « loi travail » s’il était voté, aggraverait encore plus la situation des femmes en renforçant la précarité et l’insécurité économique et sociale.
ENSEMBLE!06 exige le retrait de ce projet .

ENSEMBLE!06 rappelle aussi l’actualité de la revendication historique du mouvement ouvrier qu’est la réduction massive du temps de travail (RTT) et l’interdiction des temps partiels imposés non seulement pour répondre à la question de l’emploi mais aussi dans une perspective émancipatrice d’égalité femmes/hommes et de temps libéré pour toutes et tous

Pour ENSEMBLE!06 il n’y aura pas d’alternative politique véritable sans égalité de droits. Elle doit donc être mise en actes rapidement ! Exigeons-le !

Lundi 7 mars 2016

Communiqué d’Ensemble ! – Gouvernement : les femmes à la maison !

Share

CLR_etoilesLe gouvernement a une nouvelle fois redistribué les cartes, et nous ne pouvons qu’observer une régression pour les droits des femmes. Certes, la parité est respectée tant pour les ministres que pour les secrétaires d’État, et c’est bien la moindre des choses. Mais c’est visiblement à cela que se résume l’égalité hommes-femmes pour le gouvernement !

En effet, la répartition des attributions reflète les stéréotypes sociaux car est réservé aux femmes tout ce qui relève de la famille, des enfants, des personnes âgées ou handicapées, de l’aide aux victimes, du soin, de la lutte contre l’exclusion, de l’éducation, et en résumé du mieux vivre ensemble , écologie, climat, logement, consommation

Après avoir supprimé le ministère des droits des femmes au profit d’un simple secrétariat d’état, voici le temps du regroupement des droits des femmes avec la famille et les enfants. On ne peut pas être plus clair sur la place que ce gouvernement attribue aux femmes dans la société.

Les droits des femmes sont pourtant transversaux à toutes les questions : politiques, économiques, écologiques, et ne sauraient être relégués à la sphère familiale et à l’aide à la personne.

Le mouvement féministe se bat depuis des décennies justement pour que les femmes puissent s’émanciper du rôle de mère et d’épouse, et aient les mêmes droits, les mêmes opportunités, les mêmes possibilités, tant sociales que professionnelles, que les hommes.

« Ensemble! » , mouvement pour une alternative de gauche, écologiste et solidaire, qui fait de l’émancipation et de l’égalité ses boussoles, continuera à se mobiliser avec les associations de défense des droits des femmes contre ce patriarcat archaïque qui refuse de laisser aux femmes leur juste place à tous les niveaux de la société.

Le 13 février 2016.