Législative partielle Alpes-Maritimes – Une abstention massive, une surprise à gauche

Share

Sélection_004Avec une très faible participation (23,33%), encore plus réduite à Nice (18,48%), il serait très hasardeux de tirer des enseignements solides de ce scrutin législatif partiel dans la V° circonscription mi-rurale et mi-urbaine des Alpes-Maritimes taillée sur mesure pour le super-cumulard et chef de clan LR, Estrosi, obligé d’abandonner son mandat après son élection au Conseil régional en PACA en décembre 2015. Lire la suite

Législative partielle – Déclaration de Philippe Pellegrini et Florence Ciaravola

Share

5ème circonscription des Alpes Maritimes

Un Front de gauche en progrès, un rassemblement à élargir encore

Ce dimanche une part significative des électeurs et des électrices de la 5ème circonscription des Alpes-Maritimes ont fait le choix de l’abstention.

Cela traduit une forte défiance de nos concitoyen-ne-s à l’égard d’une démocratie représentative qui les représente de moins en moins et où, réforme après réforme, les populations sont éloignées des centres de décisions.

Dans ce contexte, le Front National enregistre un score significatif. Les responsables de ces résultats du FN portent une lourde responsabilité.

– Les leaders de LR qui, à l’image d’E. Ciotti et de C. Estrosi, n’ont cessé de banaliser les thèmes de prédilection du FN (l’insécurité, la stigmatisation des immigré-e-s, des privé-e-s d’emploi, des salarié-e-s et des retraité-e-s…), dans l’espoir d’en capter l’électorat.

– Le gouvernement pour n’avoir fait que creuser la désespérance sociale.

Malgré cette situation, le Front de gauche enregistre une nette progression sur tous les derniers scrutins.

Nous remercions les électeurs et les électrices qui nous ont apporté leur suffrage et qui ont fait le choix du progrès social, de l’implication citoyenne et féministe, et de la transition écologique. Nous les invitons, ainsi que celles et ceux qui veulent construire l’espoir, à s’investir dès à présent, pour demain, avec nous et à élargir encore, dans une démarche citoyenne, le rassemblement qui a permis dans ce scrutin l’expression de l’alternative à gauche et de l’écologie au cœur.

Philippe Pellegrini et Florence Ciaravola

Candidat-e-s du Front de gauche