Grèce/Europe : Impasses et questions stratégiques – Contretemps n°29 – avril 2016

Share

Par Bruno Della Sudda, Arthur Leduc, Richard Neuville*

Cet Article a été publié dans la revue ContreTemps n°29, avril 2016, p.128-137.

Á l’aune du désastre du 13 juillet et des résultats électoraux du 20 septembre, était-il justifié de tant espérer après la retentissante victoire électorale de Syriza en janvier 2015 ? Pour nous, c’est oui.

Et si l’on doit retenir un seul élément de justification d’une telle réponse, c’est bien la victoire éclatante du Non au référendum du 5 juillet, qui avait suscité mépris et effroi parmi les élites des pays membres de l’UE. Lire la suite

Bulletin d’Ensemble ! – n°10 (automne 2015) – Dossier Climat

Share

CLR_etoilesDans ce numéro du Bulletin d’Ensemble !, un dossier spécial Climat dans la perspective de la COP21 ainsi que des articles sur les enjeux européens et les enjeux des élections régionales.

Lien vers le bulletin n°10 sur le site national d’Ensemble !

Vous pouvez aussi acheter le Bulletin au prix d’un euro l’exemplaire en contactant un-e militant-e local-e par un formulaire de contact ou par email.

La seule « sortie de gauche » de l’euro, c’est l’expulsion ! – Thomas Coutrot

Share

nai-oxi_8f502ab151L’expérience de la confrontation du gouvernement Syriza aux institutions européennes, et la défaite du 13 juillet 2015, ont donné un tour beaucoup plus concret au débat stratégique qui traverse la gauche et les mouvements sociaux européens. Avec le tsunami financier qui a démarré en Chine et s’avance vers nous pour les mois à venir, ce débat ne pourra que gagner en acuité. Aujourd’hui se confrontent trois orientations principales1 . Lire la suite

Contre l’austérité en Europe, comprendre et préparer les prochaines batailles

Share

CLR_etoilesDéclaration de l’Équipe d’Animation National d’Ensemble !

La victoire de Syriza le 25 janvier dernier, le bras de fer engagé pendant plusieurs mois face aux gouvernements de l’Union Européenne pour en finir avec l’austérité et enfin le succès du « Non » au référendum début juillet 2015 ont suscité un formidable espoir dans toute l’Europe. Le 13 juillet dernier, dans un contexte d’asphyxie financière et face au chantage d’une violence inédite organisés par les créanciers, les institutions et les autres gouvernements européens, le gouvernement grec a accepté sous la contrainte un 3ème mémorandum. Ce qui a signifié une défaite majeure. Lire la suite

La nation contre l’Europe, ou la tentation du grand contournement – Roger Martelli

Share

map-europeLa Grèce étranglée, l’UE en panne, le libéralisme à la manoeuvre et le mouvement social inerte : l’été a été merveilleux. Alors la tentation est grande de tout remettre à plat. Mais si le surplace est impossible, la fuite en avant est un leurre meurtrier.

Pour commencer, il ne sert à rien de découvrir la lune. L’Union européenne est dominée par le libéralisme, “ultra” ou “social” ? On le sait depuis longtemps. Elle n’est pas un espace démocratique, mais le terrain par excellence de la gouvernance ? Belle découverte. Lire la suite

La bataille de Grèce, un épisode d’une guerre mondiale prolongée – Gus Massiah

Share

greece-610x250Les débats sur la crise grecque et sur la crise ouverte de l’Union Européenne ont suscité de très nombreux commentaires et de très nombreuses analyses. Ce débat va se prolonger d’autant que l’évolution, en Grèce et en Europe, est loin d’être achevée. Voici dix pistes de réflexions lapidaires sur le débat en cours. Lire la suite

Grèce – « Aucune illusion sur le carcan de l’euro » – Stathis Kouvelakis

Share

stathis-kouvelakis-009Membre de la direction d’Unité populaire, Stathis Kouvelakis détaille, pour l’Humanité, les grands axes programmatiques du parti créé par les dissidents de Syriza en vue des élections de septembre.

Athènes (Grèce), envoyé spécial. 

Quel est le point de non-retour au sein de Syriza qui vous conduit aujourd’hui à créer un nouveau parti, Unité populaire ?

Stathis Kouvelakis. C’est à la signature de l’accord du 13 juillet. Lire la suite

Urgence à gauche : rompre avec l’Europe de l’austérité ! – Myriam Martin

Share

nai-oxi_8f502ab151Le 24 août, le directeur de Libération titrait son édito « contre l’Euro, les extrêmes s’attirent ». Mais le danger nationaliste est déjà là et il est la conséquence des politiques libérales et austéritaires menées par des gouvernements de droite et sociaux-démocrates en Europe.

« Contre l’Euro, les extrêmes s’attirent », tel est le titre de l’édito de Laurent Joffrin daté du lundi 24 août. Ce titre comme le contenu de l’article appellent de notre part une réponse. Lire la suite

Grèce. Réflexions après la défaite – Alexis Cukier

Share

victoire-tsipras-athenes_5194455Les six premiers mois du gouvernement conduit par Syriza ont constitué une séquence politique d’une importance décisive pour l’avenir de la Grèce et des gauches radicales européennes. Le résultat est manifeste : le gouvernement d’Alexis Tsipras a échoué à amorcer la mise en œuvre d’une politique alternative à l’austérité et au néolibéralisme. Il a capitulé devant la stratégie de diktat politique et d’asphyxie économique des institutions européennes en acceptant un troisième mémorandum dont les conséquences économiques (par exemple la hausse de la TVA) et politiques (notamment le retour de la Troïka à Athènes) désastreuses sont déjà tangibles. Lire la suite

En défense de l’OXI grec, pour une Europe des droits sociaux et démocratiques – Catherine Samary

Share

map-europeQuelles leçons tirer, dans les pays membres de l’Union Européenne(UE) et au-delà, de ce qu’il faut bien appeler et dénoncer comme une  “occupation financière de la Grèce” [1] ? Comme l’affirme avec force Stathis Kouvélakis, l’OXI, ce magnifique “non” du référendum grec, “n’est pas vaincu”. Mais la stratégie de la direction de Syriza – ne pas se confronter à l’UE en espérant un compromis “positif” pour tout le monde – est un échec. Ce n’est rien face au  découragement que produirait  une “mutation mémorandaire” de Syriza – encore non fatale et enjeu des semaines et mois à venir. Sur ce plan, la vraie question  n’est pas le Grexit ou pas, mais le pouvoir (avec ou sans l’euro), avec qui, pour quoi faire ? Lire la suite