Un obscur désir de protéger la nation – Nacira Guénif

Share

L’effondrement de l’exécutif de gauche qui met en place un répertoire policier et sécuritaire puise ses racines dans un passé récent où la déchéance des citoyens de seconde zone est devenue la norme et dans un passé plus ancien qui hante le tandem Hollande-Valls.

           Se prévalant d’un état d’urgence en voie de constitutionnalisation, un gouvernement socialiste qui n’en est plus à un reniement près, vient d’infliger un nouveau camouflet aux citoyens de seconde zone qui ont pourtant contribué à son élection. Alors qu’ils demandaient depuis 30 ans le droit de vote des étrangers, pour affirmer la dignité de leurs parents, il leur est répondu par la gifle cinglante de la déchéance de nationalité. Lire la suite

Communiqué d’Ensemble ! – Grâce accordée à Jacqueline Sauvage

Share

CLR_etoilesFrançois Hollande a finalement décidé d’utiliser son droit de grâce pour accorder une remise gracieuse de peine à Jacqueline Sauvage. Il aura fallu la mobilisation de 450 000 personnes par pétition.

Évidemment, nous ne pouvons que nous réjouir de cette décision qui libère une victime de la violence patriarcale mais le combat doit continuer,car la vie de Jacqueline Sauvage n’est malheureusement pas une « situation humaine exceptionnelle » comme l’a dit le chef de l’État mais le quotidien de trop de femmes. Lire la suite

Communiqué d’Ensemble ! – Non à l’état d’urgence

Share

CLR_etoilesLes députés viennent d’approuver la prolongation de l’état d’urgence, députéEs du Front de gauche incluEs.

Pour « Ensemble! », si des mesures sont nécessaires pour assurer la sécurité des populations, l’état d’urgence fait peser de graves menaces sur les libertés publiques et le droit de manifestation. Déjà, plusieurs manifestations ont été interdites : celles contre les violences faites aux femmes le 21 novembre, en solidarité avec les réfugiéEs le 22 novembre, et, à l’occasion de la Cop 21, les 29 novembre et 12 décembre. Ce dispositif s’inscrit dans un processus de durcissement constant des textes législatifs parallèlement à une réduction des moyens de la police et de la justice. Lire la suite