Le Tram à l’Ariane : une promesse que l’on n’oublie pas – Communiqué d’Ensemble ! Nice

Share

Au  conseil métropolitain de jeudi, Estrosi, oubliant sa conversion opportuniste macronienne, a remis son costume de politicien de droite extrême, dans la lignée des Médecin, Peyrat et autres Ciotti, à propos de l’extension de la ligne 1 du tram.

Oubliant les engagements de l’État, qui avait conditionné il y a plus de vingt ans sa participation au financement du tram à l’extension de la ligne jusqu’à l’Ariane et à La Trinité, Estrosi a exprimé tout son mépris pour les populations de l’Ariane et de La Trinité.

Ses arguments ? Ils sont ridicules : des bassins de population trop faibles, des dessertes vers l’Ariane et La Trinité déjà existantes et suffisantes.

         Ignorant ou cynique ? Celles et ceux qui y vivent ou y travaillent le savent : les dessertes sont très insuffisantes et les bassins de population sont bien plus importants que ne le dit Estrosi, d’autant qu’on ne peut les séparer des dizaines de milliers d’habitants et d’habitantes des quartiers est de Nice et des communes voisines des vallées des Paillons, gravement pénaliséˑeˑs par les embouteillages parmi les plus importants du département !

En réalité, Estrosi fait d’une pierre deux coups : il méprise la population de l’Ariane, ignore celle de La Trinité et flatte l’électorat de la bourgeoisie et de l’extrême droite des beaux quartiers.

Mais Estrosi néglige la mémoire -la mémoire de tout un quartier populaire et celle de toute la commune de La Trinité, à qui promesse avait été faite de l’arrivée du tram avant 2020- ; comme il néglige l’espoir des habitantˑeˑs des vallées des Paillons.

La gauche alternative, la première avec les écologistes et les associatifs dès le début des années 1990, à avoir mené campagne pour le projet du tram sur rail à Nice et pour une première ligne allant de l’Ariane aux Moulins, avait contribué à la mobilisation à l’Ariane même, dans les années 2000, et bataillé dans l’enceinte du conseil municipal entre 2001 et 2008.

Aujourd’hui encore, plus que jamais, l’enjeu est de taille : le tram représente un symbole et une exigence à la fois démocratique, écologique et sociale.

De cette exigence, un secteur non négligeable de l’électorat de la ville de Nice est partie prenante. Sensible en particulier au sort réservé aux quartiers populaires il réclame justice sociale, égalité des droits et refuse les discriminations.

C’est pourquoi la bataille du prolongement de la ligne de tram jusqu’à l’Ariane et à La Trinité, commencée à l’Ariane et La Trinité il y a 20 ans, relayé ensuite dans l’enceinte du conseil municipal de la ville de Nice, est loin d’être finie : toutes et tous ensemble, luttons pour qu’enfin le tram arrive à l’Ariane comme à La Trinité !

ENSEMBLE! Nice

Nice – dimanche 8 avril 2018

REPORTY À LA TRAPPE : CAMOUFLET POUR ESTROSI, VICTOIRE POUR LA DÉMOCRATIE – Communiqué d’Ensemble ! Nice

Share

Pour ENSEMBLE! Nice, le camouflet infligé au maire de Nice par la CNIL est une victoire de la démocratie. Mais Estrosi, en autocrate qu’il est, nie ces réalités en déclarant que la CNIL et touˑteˑs celles et ceux qui se sont opposéˑeˑs à son initiative, font le jeu « des terroristes et de ceux qui veulent porter atteinte à notre démocratie ».

Ces déclarations délirantes transforment les défenseurˑeˑs des libertés en alliéˑeˑs objectifˑiveˑs des terroristes. C’est à la fois indécent, dangereux et totalement irresponsable de la part d’un « responsable » politique dans le contexte actuel qui a vu notre ville et la France touchées par des actes terroristes meurtriers.  Lire la suite

Communiqué d’Ensemble ! 06 – Après l’horreur : un autre monde est plus que jamais nécessaire

Share

dimanche 17 juillet 2016

C’est tout d’abord compassion et solidarité qu’ ENSEMBLE ! 06 tient à exprimer aux familles et aux proches des victimes de l’attentat de Nice du 14 juillet.

Mais, alors que l’heure est toujours à la douleur, au deuil et au recueillement après l’horreur de jeudi soir, tout continue comme avant : récupérations politiciennes indécentes, déclarations guerrières irresponsables, propos ultra-sécuritaires inquiétants…

Ainsi F. Hollande, qui le soir même de l’attentat, et sans prendre la peine d’attendre les avancées de l’enquête, annonce, dans une fuite en avant belliciste et impérialiste, l’intensification des frappes en Syrie et en Irak. Il annonce dans la foulée la prolongation d’un état d’urgence non seulement inefficace, mais aussi contre-productif car anxiogène pour la société et mortifère pour les libertés démocratiques.

Ainsi C. Estrosi qui, non-content d’avoir fanfaronné sur sa politique de vidéosurveillance généralisée à Nice, se lance dans des polémiques politiciennes.

Ainsi E. Ciotti qui appelle à un « état d’urgence véritable et permanent » au mépris des conventions internationales protégeant les droits de l’homme. Et qui en profite pour stigmatiser honteusement les réfugié-e-s.

Ainsi M. Le Pen qui, comme à son habitude, joue la surenchère guerrière, sécuritaire, islamophobe, anti-réfugié-e-s et anti-immigré-e-s.

Assez de ces politicien-ne-s vautours et cyniques ! On ne combat pas la terreur en entretenant un climat de guerre civile et par la guerre impérialiste !

Heureusement, il existe dans la population, que ce soit à Nice ou dans le reste de la France, une aspiration profonde au vivre ensemble, à la fraternité et à la solidarité contre la haine et le rejet de l’autre, les amalgames islamophobes et la stigmatisation des migrant-e-s et des réfugié-e-s.

C’est cette aspiration qui nous permettra de résister à la terreur et de construire un autre monde, plus juste et plus solidaire, basé sur l’égalité des droits, débarrassé de la guerre aveugle qui se nourrit des inégalités secrétées par le capitalisme financiarisé et mondialisé.

L’urgence est à la mobilisation durable et citoyenne de la société pour contrôler sa propre protection et pour construire localement des alternatives solidaires dans nos quartiers et nos territoires.

Communiqué d’Ensemble ! – L’HORREUR

Share

Une fois de plus la France est touchée par un nouvel attentat. Notre pensée va d’abord aux victimes. Ensemble s’associe à la douleur de leurs proches.

La sidération nous frappe. Les mots, quel que soit le sentiment qu’ils expriment semblent toujours en deçà de l’événement lui-même.

Le temps est aujourd’hui au recueillement et à la solidarité. L’émotion qui nous emporte ne doit pas être utilisée pour faire accepter de nouvelles mesures de restriction des libertés dont l’expérience a montré que, mortifères pour la démocratie, elles sont inefficaces contre les attentats.

Le 15 juillet 2016.

Communiqué d’Ensemble ! 06 – Institut « En-Nour » Nice la plaine, incohérence et malhonnêteté

Share

logo image à la uneDepuis plus de dix ans, des associations locales poursuivent l’objectif d’édifier un bâtiment dédié à la culture et au culte musulmans  dans le quartier d’affaires de la Plaine à Nice-ouest. Il s’agit de l’Institut En-Nour, rue Pontremoli.

            Les travaux sont maintenant terminés. Mais les portes restent closes.

            Le maire, Christian Estrosi, refuse de donner son feu vert à cette ouverture alors que la conformité du bâtiment est légalement attestée et que ce quartier ne jouit d’aucun lieu de culte décent, sauf à considérer adéquates les caves des immeubles .

            S’entêtant dans le refus, le maire de Nice va jusqu’à demander une déclaration d’utilité publique d’expropriation sous prétexte qu’il serait urgent d’ouvrir une crèche dans le quartier et qu’il n’y aurait pas d’autres lieux mieux adaptés que celui-là.

            Comment un maire, garant dans sa ville, des lois républicaines françaises et de la laïcité, peut-il prétendre, comme l’application de la loi sur la laïcité l’exige, rendre possible le libre exercice de la religion de chacun-e dans sa ville, si les institutions cultuelles y sont privées de bâtiments dédiés ?

            Pourquoi Christian Estrosi refuse-t-il d’envisager la création d’une crèche sur un autre terrain, dans d’autres locaux à proximité ? Ne serait-ce pas sous l’effet d’un parti pris peu « laïque » justement ?

            Pour « ENSEMBLE! 06, Mouvement pour une Alternative de Gauche Écologique et Solidaire », si l’ouverture d’une crèche est nécessaire dans ce quartier, cela ne doit pas se faire en lieu et place d’une mosquée digne de ce nom.

            ENSEMBLE! 06 exige donc, aux côtés de toutes les associations et organisations qui soutiennent ce projet, que la raison l’emporte sur l’incohérence et que cette DUP soit annulée sine die.

Le lundi 11 janvier 2016